Savoir qui vous êtes

notebook-731212_640

 

« Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu .»
(Romains 8. 14)

 

J’aime beaucoup poser cette question «Qui êtes-vous ?». Elle parait bien simple mais elle ne l’est pas.

Par exemple, si quelqu’un me demandait «Qui êtes-vous ?», je peux répondre « Neil Anderson». «Non, c’est votre nom. Mais qui êtes-vous ?». «Je suis américain». «Non, c’est votre nationalité».

Je pourrais aussi dire que je mesure 1,85 m et que je pèse un peu plus de 90 kg – en fait beaucoup plus que 90 kg ! Mais mes caractéristiques physiques ne me décrivent pas non plus. Si vous me coupiez un bras ou une jambe, serais-je encore moi ? Si vous transplantiez mon cœur, mes reins ou mon foie, serais-je encore moi ? Bien sûr !  Si vous continuez à couper, vous arriverez à m’atteindre car je suis là quelque part. Mais mon identité dépasse ce que vous voyez à l’extérieur.
Nous pourrions dire avec l’apôtre Paul que nous « ne connaissons personne selon la chair ». Mais nous avons tendance à nous identifier principalement par notre apparence physique (grand, petit, charpenté, élancé) ou par notre métier (plombier, charpentier, infirmier, ingénieur, employé). De plus, quand on nous demande, à nous chrétiens, de nous identifier par rapport à notre foi, nous parlons généralement de notre position doctrinale (protestant, évangélique, calviniste, charismatique), ou de notre dénomination (baptiste, pentecôtiste, frère, méthodiste, indépendant) ou de notre fonction dans l’église (moniteur d’école du dimanche, membre de la chorale, diacre ou ancien).
Mais votre identité est-elle déterminée par ce que vous faites, ou bien est-ce votre identité qui détermine ce que vous faites ?

C’est une question importante, surtout par rapport à la maturité chrétienne. Je défends la deuxième opinion. Je crois de tout mon cœur que votre croissance et votre épanouissement dépendent de l’idée que vous avez de vous-mêmes et surtout de votre identité en Christ en tant qu’enfants de Dieu. Votre compréhension de qui vous êtes en Christ influencera grandement votre manière de vivre.

 

⇒  Seigneur Jésus, je sais que j’ai tout en Toi.
Ne permets pas que je retombe dans mes comportements charnels
pour essayer d’impressionner les autres ou de t’impressionner Toi.

(Traduction française du texte de Neil Anderson, avec l’aimable autorisation de l’auteur).

Laisser un commentaire