Le renoncement à soi-même

A photo by Joshua Earle. unsplash.com/photos/ZMcLVBi9xx4

«  Si quelqu’un veut venir après Moi, qu’il renonce à lui-même. »

(Matthieu 16:24)

 

Une des raisons principales pour laquelle nous nous luttons pour respecter la Grande Commission de Christ est que nous sommes coupables d’un grand oubli. Nous n’arrivons pas à renoncer à nous-mêmes.

 

Renoncer à soi-même n’est pas la même chose que l’abnégation. Les étudiants, les athlètes et les membres d’une secte pratiquent l’abnégation, se contentant de substances et d’activités qui les empêchent d’atteindre leurs objectifs. Mais le but ultime de l’abnégation est de se glorifier soi-même. Le but ultime du renoncement à soi-même est de glorifier Dieu.

 

Jésus parlait du renoncement à soi-même comme une bataille essentielle de la vie. La ruée pour le trône, la lutte pour savoir qui va être Dieu. Jésus n’entre pas dans cette bataille. Il a déjà gagné ! Il occupe le trône et propose gracieusement de le partager avec nous. Mais nous voulons, par nous-mêmes, être roi dans nos vies. Tant que nous ne renonçons pas à ce qui n’a jamais été prévu pour nous – le rôle d’être le Dieu de nos vies – nous ne serons jamais en paix avec Dieu et nous-mêmes et nous ne serons jamais libres.

 

Vous n’avez pas été conçu pour fonctionner indépendamment de Dieu, ni votre âme conçu pour fonctionner en tant que maître. Soit vous servirez Dieu et son royaume soit Satan et son royaume. Égoïsme, égocentrisme, autojustification, autoglorification, égocentrisme et vie de confiance en soi sont en réalité vivre et servir le monde, la chair et le diable. En revanche, renoncer à soi-même n’est pas se mortifier soi-même. Dieu ne cherche pas à vous anéantir, il essaie de vous restaurer.

 

Lorsque vous renoncez à vous-même, vous invitez Dieu à prendre place sur le trône de votre vie, pour occuper la place qui est légitimement la sienne, de sorte que vous pouvez fonctionner comme une personne qui est spirituellement vivante en Christ. Renoncer à vous-même est essentiel à la liberté spirituelle.

⇒ « Seigneur, trop souvent j’ai essayé de vivre indépendamment de toi.
Je renonce à moi-même aujourd’hui et te cède le trône de ma vie. »

Neil Anderson

Laisser un commentaire